Nouvelles

The NB NDP is Hiring!

NB NDP Executive Director

The New Brunswick New Democratic Party is seeking an individual to fill the position of Executive Director.

The Executive Director is the senior administrative position in the NB NDP, reports to the Provincial Executive and is responsible for all operations and  on- going development of the Party.

The successful applicant must have excellent communication skills and be capable of playing a leadership role in a growing political organization. Applicant should have previous political and electoral  experience in the NDP.

Salary commensurate with experience.

Applications must be received at  the NB NDP at info@nbndp.ca with resume on or before 4:30 pm on Friday,  November 17, 2017.

All applications shall be confidential to the hiring committee of the NB NDP.

Programme extra-mural

Jennifer McKenzie, cheffe du NPDNB demande a la ministre fédéral d’enquêter sur le transfert du Programme extra-mural

Depuis que le gouvernement Gallant a annoncé son intention de tranférer la gestion du Programme extra-mural et du service Télé-Soins à Croix bleue Medavie, plusieurs m’ont exprimé leurs préoccupations et leur opposition à la privatisation de nos services de soins de santé. Le Programme extra-mural, qui est exploité par les Régies régionales de la santé depuis plusieurs années, a fait l’objet d’éloges d’un océan à l’autre et est réputé pour la qualité des soins qu’il offre aux résidents, à même leurs domiciles. Il est particulièrement mal avisé de permettre à une entreprise privée d’exploité ce véritable pilier de nos services de soins de santé communautaires.

C’est pourquoi j’ai écrit, aujourd’hui même, à la nouvelle ministre fédérale de la Santé, Ginette Petitpas Taylor, lui demandant d’initier une enquête afin de déterminer si ce transfert contrevient à la Loi canadienne sur la santé. En vertu de la Loi, le transfert aux provinces de fonds fédéraux en matière de santé est conditionnel ; pour y avoir droit, les provinces doivent respecter cinq principes fondamentaux. L’un de ces principes veut que la prestation de services de santé assurés soient gérés sans but lucratif par une autorité publique. Il est impossible que l’entente avec Croix bleue Medavie rencontre les exigences de la Loi canadienne sur la santé.

L’entente avec Croix bleue Medavie ne peut pas être maintenue et nous continuerons de nous battre contre la privatisation de nos soins de santé.

Message à l’occasion de la fête du Travail

Jennifer McKenzie
Cheffe
NPDNB

Aujourd’hui, à l’occasion de la fête du Travail, je souhaite me joindre à tous les Néo-brunswickois et à toutes les Néo-brunswickoises afin de rendre hommage aux travailleurs et aux travailleuses. Nous devons reconnaître avec gratitude leur travail acharné et les sacrifices qu’ils font à chaque jour pour nous tous. Je tiens également à souligner le leadership du mouvement syndical dans notre province et partout au Canada pour améliorer les conditions de vie des travailleurs et des travailleuses. Dans le passé et encore aujourd’hui, les femmes et les hommes qui travaillent se sont battus, à travers leurs Syndicat, pour des salaires décents, pour de meilleurs conditions de travail, pour des milieux de travail sécuritaires et pour des programmes sociaux universels tels que le Régime de pension du Canada et l’assurance santé. La fête du Travail est une occasion pour réfléchir à ces gains et pour renouveler notre appui envers les travailleurs et les travailleuses et leur lutte pour de meilleurs conditions de travail.

Il nous reste tant à accomplir. Le Nouveau-Brunswick compte beaucoup trop de travailleurs et de travailleuses qui occupent des emplois précaires et qui doivent cumuler deux ou même trois emplois afin de joindre les deux bouts. Il existe encore trop de gens qui gagnent moins qu’un revenu de subsistance et trop de femme qui gagne toujours moins que leurs collègues masculins pour un travail de valeur égale, particulièrement dans le secteur privé.

Aujourd’hui, j’accepte le défi de lutter pour des meilleures lois en matière de relation de travail afin de protéger toutes les travailleuses et tous les travailleurs du Nouveau-Brunswick. Nos législations entourant la négociation collective et les normes d’emploi sont sérieusement dépassés. Notre législation sur l’indemnisation des travailleurs ne fonctionne plus pour plusieurs qui se sont blessés au travail; cette législation doit retourner au fondement de sa raison d’être, c’est-à-dire d’indemniser équitablement tous les travailleurs – sans égard à la faute – pour toute perte de salaire causée par une blessure au travail ou une maladie professionnelle

Enfin, il est particulièrement préoccupant que le gouvernement Gallant refuse d’aborder la question de la violence au travail. À titre d’exemple, les infirmières immatriculées, les infirmières auxiliaires et plusieurs autres qui travaillent dans nos hôpitaux et nos foyers de soins doivent endurer la violence au travail à chaque jour. Les Syndicats de cette province ont demandés que la violence au travail soit spécifiquement couverte sous la Loi sur l’hygiène et la sécurité au travail pour que les Employeurs soient obliger de mettre sur pieds des mesures concrètes afin de réduire le risque de violence. Cette protection légale existe dans toutes les autres provinces du Canada et il est temps qu’elle soit adoptée au Nouveau-Brunswick!

Aujourd’hui et à chaque jour de l’année, travaillons tous ensemble en solidarité avec les travailleurs, les travailleuses et le mouvement syndical afin de poursuivre la lutte pour les droits des travailleurs.

joyeuse fête du Nouveau-Brunswick

Aujourd’hui, les néo-démocrates se joignent aux Néo-Brunswickois de partout dans le monde pour célébrer la fête du Nouveau-Brunswick. Aujourd’hui, nous célébrons les valeurs néo-brunswickoises qui ont forgé notre identité. Nos valeurs d’ouverture et de tolérance à l’égard de notre diversité linguistique et culturelle, notre respect mutuel, notre justice sociale ainsi que les grands progrès que nous avons réalisés ensemble sont notre marque de commerce dont nous pouvons être fière

Il y a de nombreuses raisons d’être fier d’être néo-brunswickois. Entre-autre, il y a beaucoup plus de choses qui nous unit que de choses qui nous divise et nous pouvons tous être très fiers de cela. Cependant, il y a encore beaucoup de travail à faire pour construire un meilleur Nouveau-Brunswick qui fonctionne pour tous les néo-brunswickois et pas seulement pour les quelques-uns au sommet.

Et nous devons nous rappeler que cet anniversaire marque également une période très douloureuse pour les peuples autochtones, qui continuent de souffrir d’inégalités et d’injustices profondes. En ce 150e anniversaire du Canada, nous nous engageons à faire une réconciliation significative avec les autochtones et à rendre le Canada plus égal, plus juste et plus inclusif. Nous nous engageons également à protéger notre environnement, à défendre les personnes vulnérables et à réduire les inégalités à travers le pays.

Les Canadiens peuvent compter sur les néo-démocrates pour défendre une vision d’un Canada plus juste, plus égal. Un Canada, où personne n’est laissé derrière. Continuons à travailler ensemble pour bâtir un meilleur pays et un avenir meilleur pour nos enfants et nos petits-enfants.

Au nom de tous les néo-démocrates, je souhaite à vous et à votre famille une joyeuse fête du Nouveau-Brunswick.

-Rosaire L’Italien, leader intérimaire du NPD du N.-B.

Sears doit payer les travailleurs au lieu de donner des bonus

Le NPD demande au gouvernement libéral de protéger les pensions et les prestations de soins de santé des employés et des retraités de Sears Canada. Sears Canada versera des bonus de 7,6 millions de dollars à 43 dirigeants, tandis que 2 900 employés seront mis à pied sans indemnité de départ. Tout comme d’autres grandes multinationales, Sears est autorisé, en vertu de la loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies, à payer de gros bonus à ses dirigeants au lieu d’être forcé de payer une indemnité de licenciement aux travailleurs que la société a mis à pied.

« Les pensions gagnées par les travailleurs de Sears Canada sont des salaires différés, c’est clair et simple ». a déclaré Rosaire L’Italien, chef intérimaire du NPD du Nouveau-Brunswick « Ces pensions ne sont pas de l’argent de Sears, elles sont l’argent des travailleurs. Cet argent a été prélevé des chèques de paie des travailleurs pour être redirigé dans leurs pensions. Certaines personnes ont travaillé chez Sears durant de plus 20 ans et ont cotisé pour une pension qu’ils croyaient pouvoir obtenir à leur retraite.

« Détourner, retenir ou saisir ces fonds devrait être illégal. Le système actuel sous les libéraux est brisé. Le gouvernement libéral doit défendre les retraités canadiens et arrêter le vol organisé des pensions des travailleurs.» a ajouté M. L’Italien.

Sears Canada, comme d’autres grandes multinationales, utilise cette loi inadéquate pour détourner les fonds destinés aux pensions des travailleurs afin de rembourser leurs créanciers, qui sont souvent dans leur société mère.

« Les libéraux doivent diriger par l’exemple et donner la priorité à la protection des régimes de retraite des travailleurs. Les travailleurs ont rempli leur obligation de payer leur pension; les entreprises comme Sears Canada doivent aussi remplir leurs obligations. C’est une question de justice. Nous continuerons à nous battre pour un Nouveau-Brunswick pour tous et nous veillerons à ce que les entreprises et les multinationales ne puissent pas voler les pensions que leurs travailleurs et leurs retraités ont gagnées », a déclaré M. L’Italien.

Le NPD estime qu’un contrat est un contrat. Nous devons à nos retraités mieux que de leur promettre un plan pour leur retraite pour ensuite le réduire sans leur consentement. Le NPD croit que les pensions des travailleurs et leurs heures supplémentaires devraient être payées avant les bonus des dirigeants et les dividendes des actionnaires. C’est tout simplement ce qu’il faut faire.

Page 312345...102030...Last »