Nouvelles

Le NPD convoquera immédiatement les chefs des Premières Nations

PREMIÈRE NATION DE Tobique – Alors qu’il assistait aux Jeux autochtones à l’école   Mah-sos de la Première Nation de Tobique, le chef du NPD Dominic Cardy en a profité pour annoncer qu’aussitôt élu, un gouvernement néo-démocrate entamera des discussions avec les chefs des Premières Nations.

« Nous convoquerons une table ronde avec les quinze chefs pour discuter des enjeux qui préoccupent présentement les Premières Nations dans notre province, » dit Cardy. « D’abord et avant tout, un gouvernement néo-démocrate s’assurera que toute décision relative aux projets d’exploitation des ressources naturelles soient assujettie à une révision, une consultation et à des compromis avec les Premières Nations. »

Cardy a ajouté que son parti pèsera et considèrera le rapport de 2012 préparé par les chefs de l’Assemblée des Premières du Nouveau-Brunswick : Redonner espoir aux Premières Nations : Un plan pour mettre fin au cycle de pauvreté chez les communautés des Premières Nations du Nouveau-Brunswick.

« Les conservateurs ont fait fi du rapport et aucun appui n’est venu du côté des libéraux. Nos Premières Nations méritent mieux. Le nouveau NPD travaillera avec les chefs pour remédier aux problèmes. »

Ces engagements n’entraîneront aucun coût.

Le NPD annonce son plan pour l’agriculture et les producteurs agricoles locaux

PERTH-ANDOVER – Le chef du NPD Dominic Cardy a présenté cet après-midi le plan du parti en matière d’agriculture, d’aliments locaux et de breuvages, flanqué de Joe Gee, candidat néo-démocrate de la circonscription de Carleton-Victoria et fermier local.

« L’agriculture demeure toujours une partie fondamentale de l’économie du Nouveau-Brunswick, » dit Cardy. « Un gouvernement néo-démocrate soutiendra les marchés agricoles et les producteurs artisanaux par un système simplifié d’homologation, d’inspection et d’étiquetage des aliments et des produits du Nouveau-Brunswick prêts à la consommation. » (Le coût reste à déterminer.)

Cardy ajoute que ce système comprendra les microbrasseries.

« Le nouveau NPDmandatera les réseaux de collèges communautaires d’offrir des cours de formation en agriculture, des cours de transformation des aliments et des certificats, » dit Cardy. « Nous permettrons aussi l’établissement de cuisines coopératives en fournissant des locaux d’incubation indépendants aux producteurs d’aliments. » (Le coût reste à déterminer.)

Cardy dit que le NPD renforcerait la protection des terres agricoles en adoptant une loi sur la préservation et l’accessibilité des terres agricoles.(Sans frais.)

« Dans le but d’apporter une aide immédiate aux fermiers, nous réduirons le coût annuel des plaques d’immatriculation agricoles à 10 $, » termine Cardy. (Cette mesure coûtera 43 000 $ par année.)

Le NPD donnerait davantage de pouvoir aux municipalités

Saint-Léolin – CARAQUET– Le chef du NPD Dominic Cardy dit qu’un gouvernement néo-démocrate donnerait davantage de pouvoir aux gouvernements locaux. Dominic Cardy en a fait l’annonce avec Mathieu Chayer, maire de Saint-Léolin et candidat néo-démocrate dans Caraquet.

« C’est au Nouveau-Brunswick que nous retrouvons la Loi sur les municipalités la plus faible au pays, » dit Cardy. « Un nouveau NPD la rendrait la plus forte au pays. »

Le renforcement de la Loi sur les municipalités inclura :

  •  Le contrôle du développement économique aux municipalités et non au bureau du premier ministre;
  • Une répartition claire des pouvoirs et des ressources pour que les municipalités n’aient pas à obtenir la permission de Fredericton pour prendre des décisions sensées;
  • Des incitations financières pour les municipalités qui souhaitent travailler ensemble pour mieux répondre aux besoins de leurs résidents sous forme de formule de péréquation simplifiée;
  • Un gouvernement local élu pour tous les gens du Nouveau-Brunswick et de la formation pour les élu.e.s et les administrateurs municipaux, et
  • Une réforme des commissions de services régionaux pour qu’elles soient sous le contrôle des communautés membres et non une entité qui se contente d’exécuter les ordres du bureau du premier ministre.

« En tant que maire, je sais ce qui doit être fait pour que nos gouvernements municipaux fonctionnent. Je sais également que le nouveau NPD et Dominic Cardy sont les seuls qui soient prêts à céder ce pouvoir réel aux gouvernements locaux et l’enlever des mains de Fredericton, » dit M. Chayer.

En réaction à la position du parti, la maire de Black Harbour et candidate du NPD pour Fundy-Les-Îles-Saint John-Ouest, Terry James affirme que « Les municipalités sont la base d’une province forte. Le nouveau NPD comprend cela, les libéraux et les conservateurs veulent garder tout le pouvoir à Fredericton. Nous allons changer cela. »

« Au lieu de projets ou le favoritisme est flagrant, nous responsabilisons les municipalités pour qu’elles puissent contrôler leur destiné, » dit Cardy. « Un gouvernement néo-démocrate organisera des rencontres deux fois par années avec les associations des gouvernements municipaux, d’égal à égal, en vue d‘élaborer une vision commune parce que le Nouveau-Brunswick mérite mieux. »

Le NPD mettra fin aux subventions aux entreprises parasites

MIRAMICHI – Le chef du NPD Dominic Cardy dit que le nouveau NPD mettra fin aux subventions aux grosses entreprises parasites. Cardy en a fait l’annonce vendredi devant l’ancien lieu d’Atcon près de Miramichi.

« Dès que le nouveau NPD est porté au pouvoir, l’ère des subventions aux grosses entreprises parasites sera révolu, » dit Cardy. « Tirons la leçon du passé où les politiques libérales et conservatrices ont créer une dette et non des emplois. »

Cardy a indiqué que la culture des libéraux et des conservateurs quand aux subventions aux entreprises parasites a laissé le Nouveau-Brunswick avec un des taux de chômage les plus élevé au Canada. Entre 2005 et 2011, les libéraux et ensuite les conservateurs ont donné 150 millions de dollars à des compagnies qui n’existent plus présentement.

« Les subventions aux entreprises parasites étouffent la croissance économique et décourage les entrepreneurs. Les libéraux comme les conservateurs aiment parler de création d’emplois mais trop souvent cela signifie faire venir des compagnies de l’extérieur avec l’argent de vos impôts, » dit Cardy. « Ça ne fonctionne pas. Le Nouveau-Brunswick mérite mieux. »

Cardy dit que le plan de création d’empois du NPD comprend un crédit d’impôt à la création d’emploi, l’élimination de la taxe aux petites entreprises et de l’investissement en formation pratique et en éducation.

« Nous devons cesser de répéter des politiques qui ont échoué dans le passé. Nous devons combiner l’intégrité et le travail acharné des gens du Nouveau-Brunswick avec de meilleures pratiques afin de remettre cette économie que la bonne voie. Seul le nouveau NPD propose un plan précis pour équilibrer le budget, créer des emplois et sauvegarder nos systèmes de santé et d’éducation et nos programmes sociaux. »

Le NPD PRÉSENTE SON PROGRAMME ÉCONOMIQUE DEVANT LA CHAMBRE DE COMMERCE DE SAINT-JEAN

SAINT JOHN – Dans un discours politique livré devant la Chambre de Commerce régionale de Saint-Jean, le chef du NPD Dominic Cardy a présenté la vision de son parti quant au développement économique.

« Nous n’avons pas besoin d’un trop gros gouvernement, ou d’un trop petit gouvernement, ce dont nous avons besoin est d’un bon gouvernement, » dit Cardy, qui a clairement dit que seul le nouveau NPD offre un changement à l’idée préconçues qu’un gouvernement est responsable de la création directe d’emplois.

« Un gouvernement doit créer de bonnes conditions à la création d’emplois, c’est-à-dire investir en éducation et en santé. Pour ce faire nous devons équilibrer le budget. Le gouvernement doit créer un environnement propice au succès des entreprises. Ces politiques démontrent l’approche qu’un gouvernement néo-démocrate adopterait.

Entre autres idées, un gouvernement néo-démocrate :

Fermerait le ministère du Développement économique, ne gardant que les éléments qui fonctionnent – tels que les bureaux qui assurent la coordination des missions commerciales et les perspectives d’investissement – qui relèveraient du ministère des Finances.

Offrirait un crédit d’impôt à la création d’emplois qui récompenserait les compagnies qui créent de nouveaux emplois. Ce crédit d’impôt serait disponible à tout employeur qui crée un nouvel emploi, sans jeux politiques ni bureaucratie lourde.

Offrirait un crédit d’impôt à la recherche et au développement pour promouvoir la croissance des entreprises, les encourageant ainsi à se développer ici au Nouveau-Brunswick.

Augmenterait le plafond du crédit d’impôt à l’investissement du Nouveau-Brunswick à 500 000 $, le rendant le plus élevé de la côte est.

Établirait des crédits d’impôts à la concurrence régionale pour les investisseurs providentiels, les encourageant ainsi à aider les entreprises qui démarrent au Nouveau-Brunswick.

Travaillerait étroitement avec notre réseau d’universités et de collèges communautaires pour établir un noyau d’investisseurs providentiels sur les campus partout au Nouveau-Brunswick, pour ainsi permettre à nos étudiants de transformer leurs nouvelles idées en des entreprises à succès.

Appuierait la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick et renforcerait les liens entre les universités, les collèges communautaires et les individus aux idées créatives afin de développer de nouveaux concepts, produits et compagnies grâce à un appui continu à la FINB.

Soutiendrait les entreprises sociales en étendant les activités d’élaboration des politiques amorcées par le Comité consultatif sur l’entreprise sociale et les fonds d’investissement communautaires et le Co-operative Enterprise Council of New Brunswick.

Créerait un Fonds de commercialisation en tourisme, dont l’argent serait perçu au moyen d’une taxe hôtelière.

Appuierait le développement d’un terminal pour barges à Spruce Lake. »

Page 20« First...10...1819202122...Last »