Nouvelles

Le NPD mettra fin aux subventions aux entreprises parasites

MIRAMICHI – Le chef du NPD Dominic Cardy dit que le nouveau NPD mettra fin aux subventions aux grosses entreprises parasites. Cardy en a fait l’annonce vendredi devant l’ancien lieu d’Atcon près de Miramichi.

« Dès que le nouveau NPD est porté au pouvoir, l’ère des subventions aux grosses entreprises parasites sera révolu, » dit Cardy. « Tirons la leçon du passé où les politiques libérales et conservatrices ont créer une dette et non des emplois. »

Cardy a indiqué que la culture des libéraux et des conservateurs quand aux subventions aux entreprises parasites a laissé le Nouveau-Brunswick avec un des taux de chômage les plus élevé au Canada. Entre 2005 et 2011, les libéraux et ensuite les conservateurs ont donné 150 millions de dollars à des compagnies qui n’existent plus présentement.

« Les subventions aux entreprises parasites étouffent la croissance économique et décourage les entrepreneurs. Les libéraux comme les conservateurs aiment parler de création d’emplois mais trop souvent cela signifie faire venir des compagnies de l’extérieur avec l’argent de vos impôts, » dit Cardy. « Ça ne fonctionne pas. Le Nouveau-Brunswick mérite mieux. »

Cardy dit que le plan de création d’empois du NPD comprend un crédit d’impôt à la création d’emploi, l’élimination de la taxe aux petites entreprises et de l’investissement en formation pratique et en éducation.

« Nous devons cesser de répéter des politiques qui ont échoué dans le passé. Nous devons combiner l’intégrité et le travail acharné des gens du Nouveau-Brunswick avec de meilleures pratiques afin de remettre cette économie que la bonne voie. Seul le nouveau NPD propose un plan précis pour équilibrer le budget, créer des emplois et sauvegarder nos systèmes de santé et d’éducation et nos programmes sociaux. »

Le NPD PRÉSENTE SON PROGRAMME ÉCONOMIQUE DEVANT LA CHAMBRE DE COMMERCE DE SAINT-JEAN

SAINT JOHN – Dans un discours politique livré devant la Chambre de Commerce régionale de Saint-Jean, le chef du NPD Dominic Cardy a présenté la vision de son parti quant au développement économique.

« Nous n’avons pas besoin d’un trop gros gouvernement, ou d’un trop petit gouvernement, ce dont nous avons besoin est d’un bon gouvernement, » dit Cardy, qui a clairement dit que seul le nouveau NPD offre un changement à l’idée préconçues qu’un gouvernement est responsable de la création directe d’emplois.

« Un gouvernement doit créer de bonnes conditions à la création d’emplois, c’est-à-dire investir en éducation et en santé. Pour ce faire nous devons équilibrer le budget. Le gouvernement doit créer un environnement propice au succès des entreprises. Ces politiques démontrent l’approche qu’un gouvernement néo-démocrate adopterait.

Entre autres idées, un gouvernement néo-démocrate :

Fermerait le ministère du Développement économique, ne gardant que les éléments qui fonctionnent – tels que les bureaux qui assurent la coordination des missions commerciales et les perspectives d’investissement – qui relèveraient du ministère des Finances.

Offrirait un crédit d’impôt à la création d’emplois qui récompenserait les compagnies qui créent de nouveaux emplois. Ce crédit d’impôt serait disponible à tout employeur qui crée un nouvel emploi, sans jeux politiques ni bureaucratie lourde.

Offrirait un crédit d’impôt à la recherche et au développement pour promouvoir la croissance des entreprises, les encourageant ainsi à se développer ici au Nouveau-Brunswick.

Augmenterait le plafond du crédit d’impôt à l’investissement du Nouveau-Brunswick à 500 000 $, le rendant le plus élevé de la côte est.

Établirait des crédits d’impôts à la concurrence régionale pour les investisseurs providentiels, les encourageant ainsi à aider les entreprises qui démarrent au Nouveau-Brunswick.

Travaillerait étroitement avec notre réseau d’universités et de collèges communautaires pour établir un noyau d’investisseurs providentiels sur les campus partout au Nouveau-Brunswick, pour ainsi permettre à nos étudiants de transformer leurs nouvelles idées en des entreprises à succès.

Appuierait la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick et renforcerait les liens entre les universités, les collèges communautaires et les individus aux idées créatives afin de développer de nouveaux concepts, produits et compagnies grâce à un appui continu à la FINB.

Soutiendrait les entreprises sociales en étendant les activités d’élaboration des politiques amorcées par le Comité consultatif sur l’entreprise sociale et les fonds d’investissement communautaires et le Co-operative Enterprise Council of New Brunswick.

Créerait un Fonds de commercialisation en tourisme, dont l’argent serait perçu au moyen d’une taxe hôtelière.

Appuierait le développement d’un terminal pour barges à Spruce Lake. »

Le NPD éliminerait la politique de la construction de routes

FREDERICTON – Le chef du NPD Dominic Cardy dit que le nouveau NPD mettrait fin à la politique d’interférence à savoir quelles routes seront construites et lesquelles seraient réparées. Cardy en a fait l’annonce près du chemin Hanwell à Fredericcton mercredi.

« Si nous voulons un meilleur réseau routier dans le pays, nous devons laisser les experts développer une stratégie à long terme, » dit Cardy. « Les gens en ont assez des politiciens libéraux et conservateurs qui se mêlent de nos contrats de construction routière. Le Nouveau-Brunswick mérite mieux que ces vieux jeux de politique démodés. »

Cardy soutient que l’amélioration du réseau routier du Nouveau-Brunswick est trop importante pour que ce soit laissée au gré des manigances politiques.

« Si nous voulons attirer de nouvelles entreprises et appuyer les entreprises que nous avons présentement, nous devons offrir des infrastructures de la plus haute qualité. Nous ne pourrons y parvenir qu’en acceptant que les ingénieurs identifient les priorités en fonction des conditions routières et de l’utilisation prévue et non sur les magouilles de députés qui détermine quelles communautés les feront réélire, » dit Cardy.

« Les conservateurs ont augmenté le quota ministériel vis-à-vis la construction routière de 40 pourcent. Ces quotas permettent aux ministres de décider quelles routes seront pavées, ce qui explique pourquoi il y a plusieurs belles routes bien pavées qui mènent aux chalets de pêche d’un ex-ministre, » dit Cardy. « Un gouvernement néo-démocrate éliminerait complètement l’influence ministérielle. »

Le nouveau NPD a demandé de mettre fin à l’influence des députés en ce qui a trait à l’embauche et le congédiement des employés et dans l’attribution de contrats gouvernementaux.

« Il est grandement temps d’assainir le gouvernement et de limiter l’influence des députés. Le nouveau NPD est prêt à procéder à ce changement dont le Nouveau-Brunswick à besoin parce que le Nouveau-Brunswick mérite mieux, » termine Cardy.

Le NPD prendrait des mesures de répression contre les prêteurs sur salaire

MONCTON – Le chef du NPD du Nouveau-Brunswick Dominic Cardy affirme qu’un gouvernement néo-démocrate adopterait une législation afin de protéger les gens du Nouveau-Brunswick contre les pratiques abusives des prêteurs sur salaire. Cardy en a fait l’annonce lors d’un arrêt à Moncton mardi matin.

Ce fut longtemps la pratique de l’industrie d’offrir des forfaits de prêts à court terme qui dépassent les taux usuraires de 60 % conformément au Code criminel du Canada. Une précédente enquête en Ontario a repéré des frais et des intérêts exigés allant de 390 à 891 pour cent – lorsque combinés et calculés comme un taux exprimé en pourcentage annualisé.

« Ces compagnies vise les plus vulnérables financièrement, » dit Cardy. « C’est injuste, c’est illégal et le nouveau NPD mettra fin à tout cela. »

Cardy dit que le nouveau NPD suivrait l’exemple de l’Ontario qui a présenté une loi semblable plus tôt cette année. Le projet de loi proposé fixerait un plafond sur le taux d’intérêt que les compagnies de prêts sur salaire peuvent exiger aux consommateurs du Nouveau-Brunswick.

Le projet de loi suggéré établirait également un régime d’inspection et de mise en vigueur, en plus d’interdire les pratiques de prêts controversées, telle que prêts simultanés consécutifs.

« Le nouveau NPD offrira aux consommateurs du Nouveau-Brunswick une réelle protection et ces compagnies devront suivre la loi, » dit Cardy.

Les libéraux de taxes et de dépenses y vont avec encore plus d’idées irréfléchies

FREDERICTON – Le chef du NPD Dominic Cardy dénonce l’annonce des dépenses libérales malavisées de 900 millions de dollars et la tentative flagrante d’acheter des votes en campagne électorale.

« Les libéraux ont démontré encore une fois qu’ils sont plus intéressés à jouer à des jeux politiques avec l’économie du Nouveau-Brunswick, » affirme Cardy. « Au lieu de la vieille façon de faire de la politique en période électorale, comme le doublement de la Route 11, un gouvernement néo-démocrate investirait dans la formation des travailleurs pour qu’ils aient les compétences nécessaires pour réussir dans le secteur privé. »

Cardy a aussi dénoncé l’annonce conservatrice subventionnant certaines industries spécifiques dans la province avec une bonification salariale.

« Nous ne sommes plus dans les années 70, » dit Cardy. « Le Nouveau-Brunswick mérite mieux que cette notion dépassée et malavisée que le gouvernement doit acheté des emplois avec la construction de route et des subventions à des industries ciblées. Le Nouveau-Brunswick mérite mieux que les libéraux de taxes et de dépenses et les même vieux conservateurs. »

Page 20« First...10...1819202122...Last »