Nouvelles

Bulletin du NPD NB

rosaire leader

Message du chef

Bonjour les amis, nouveaux et anciens membres, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que je vous annonce que j’ai accepté le poste de chef intérimaire que l’exécutif de notre parti m’a offert à l’unanimité, et ce jusqu’aux résultats du prochain Congrès d’investiture.En tant que journaliste au sein de CBC/Radio-Canada durant 42 ans dans notre province, j’ai vu comment le principe de l’alternance systématique entre les gouvernements libéraux et conservateurs n’a causé que des déceptions à travers la population.

J’ai aussi vu que le NPD n’est pas comme les partis traditionnels au Nouveau-Brunswick. Pendant des années, le NPD a eu une vision où chaque famille à faible revenu peut progresser vers la classe moyenne, avec de bons emplois, des salaires équitables et un filet de sécurité sociale qui protège chaque citoyen afin que les gens puissent réaliser leurs rêves.

Le NPD est un parti inclusif au Nouveau-Brunswick. Nous sommes motivés par nos valeurs et une vision du changement que les libéraux et les conservateurs ne partagent pas.

Le NPD a une vision selon laquelle un monde plus juste et égal est possible. Nous croyons que tout le monde est important et que personne ne devrait être oublié. Nous croyons que le gouvernement a la capacité de faire face aux limites de la libre concurrence et d’agir dans l’intérêt public pour la justice sociale, économique et écologique. Je vais travailler fort pour faire passer ce message à tous les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises, et votre soutien permettra à notre mouvement de se développer.

Nous allons avoir des réflections sur l’orientation de notre parti, notre vision de ce que le Nouveau-Brunswick pourrait être et devrait être, et comment nous allons faire de cette vision une réalité. Le temps est venu pour nous d’écouter. Je vais faire le tour de la province, écouter les membres et voir comment vous pouvez construire un avenir meilleur pour tous les Néo-Brunswickois et les Néo-Brunswickoises.

Je ne demande pas aux membres du NPD de travailler pour moi personnellement, je demande à tous de travailler ensemble pour cette belle vision qui est la nôtre.

Rêvez avec moi,
Rosaire L’Italien

Rosaire L’Italien a été choisi pour diriger le NPD du Nouveau-Brunswick jusqu’à la conclusion de la prochaine course à la direction du parti.

FREDERICTON – Les néo-démocrates du Nouveau-Brunswick ont un nouveau chef. Le journaliste bien connu et ancien dirigeant syndical, Rosaire l’Italien a été unanimement choisi par le bureau de direction du parti lors d’une réunion dimanche, pour diriger le NPD jusqu’à la conclusion de la prochaine course à la direction du parti qui va élire un chef permanent.

¨L’expérience de Rosaire, sa passion pour le travail, sa capacité à transmettre un message clair – sont des facteurs qui ont inspiré notre confiance et notre appui pour accomplir le travail qui l’attend¨ a dit le président sortant du parti Charles Doucet. ¨Nous sommes privilégiés d’avoir quelqu’un avec son bagage d’expériences pour prendre la relève. C’est une autre raison qui nous permet d’être optimistes pour l’avenir de notre parti.¨

Après avoir pris sa retraite de Radio-Canada comme journaliste, Monsieur L’Italien a été candidat du NPD fédéral dans Madawaska-Restigouche lors de l’élection de 2015. Il est arrivé deuxième devançant un ministre influant du gouvernement conservateur.

Il a immédiatement exprimé son enthousiasme à travailler pour que le message du parti soit entendu par un large public.

¨Le NPD est vraiment le seul parti inclusif au Nouveau-Brunswick¨ a dit Monsieur L’Italien. ¨Les Libéraux ont exclu des gens sur une base partisane, ont dirigé un gouvernement très politique qui a toujours placé le parti en premier. Les Conservateurs ont choisi d’exclure une partie des électeurs sur une base linguistique et de parler seulement à une moitié de la province durant leur campagne au leadership¨. Le NPD veut rejoindre le plus de monde possible, et ensemble, nous allons travailler fort pour porter ce message partout au Nouveau-Brunswick¨.

Monsieur L’Italien a identifié quelques problèmes et veut défier le Gouvernement Gallant, entre autre, sur l’échec de son programme de réduction de la pauvreté et la récente entente sur la santé avec le gouvernement fédéral qui dit-il ¨a fait en sorte que le premier ministre Gallant a une dette envers Dominic LeBlanc sur la livraison des soins de santé aux néo-brunswickois¨. Il s’est engagé à regrouper le parti autour de ses principes fondamentaux.

¨Durant des années, le NPD a eue une vision ou la classe moyenne devenait accessible, avec de bons emplois, de bon salaires, et un filet social qui protégeait chaque citoyen ce qui lui permettant de prendre des risques et d’avoir des rêves. Je demande aux membre du NPD de travailler avec moi, à côté de moi pour cette merveilleuse vision qui va nous ramener ensemble¨.

Déclaration au sujet du leadership du NPD du Nouveau-Brunswick.

FREDERICTON – Le chef du Nouveau Parti démocratique du Nouveau-Brunswick Dominic Cardy a annoncé sa démission à la direction du Parti. (Voir la déclaration en annexe.). La présidente du parti Sharon Levesque a confirmé aujourd’hui que M. Cardy quittera son poste le 1er janvier 2017.

« Je suis l’une des nombreuses Néo-Brunswickoises et nombreux Néo-Brunswickois à se joindre au parti à cause de Dominic Cardy, » a dit Mme Levesque. À la dernière élection, notre parti a obtenu plus de votes que toute autre campagne dans l’histoire du NPD, obtenant les meilleurs résultats jamais obtenus dans plus de deux douzaines de circonscriptions. Je crois que l’intelligence, la décence et la concentration sur les idées de Dominic Cardy sont des facteurs qui ont mené à ces résultats. »

Sous le leadership de Cardy, le NPD a obtenu 13 % du vote populaire, une première dans la province. Le parti a connu ses plus haut taux dans les sondages en période pré-électorale, dépassant même les conservateurs alors au pouvoir et a attiré des candidatures néo-démocrates de haut calibre.

Mme Levesque a remercié M. Cardy pour son travail. « Bien que plusieurs d’entre nous sommes désolés du fait que Dominic ne continuera pas à bâtir le mouvement qu’il a commencé, nous respectons sa généreuse contribution et les nombreuses années qu’il lui a consacrées sans rémunération à bâtir notre parti. »

Une réunion du Conseil provincial sera fixée dans les deux prochaines semaines afin de désigner un chef intérimaire, déterminer la date du Congrès à la direction et d’adopter les règles pour la campagne.

leadership-statement-fr

Le premier ministre Gallant ignore l’éducation et la réforme municipale

FREDERICTON – Le chef du NPD Dominic Cardy s’en est pris au troisième discours du Trône du gouvernement Gallant, disant qu’il ne traite pas des questions cruciales auxquelles font face les Néo-Brunswickois.

« Aucune aide pour les municipalités, rien de précis sur le plan de l’éducation et des soins de santé, déception au chapitre de l’emploi : aujourd’hui, le discours du Trône a poursuivi la tradition du gouvernement Gallant consistant à répéter les promesses du passé sans jamais reconnaître ses échecs », de dire M. Cardy.

« La semaine dernière, nous avons appris que 80 % des élèves de 6e année ont échoué en mathématiques, que 74 % d’entre eux ont échoué en sciences et que presque la moitié d’entre eux n’ont pas pu atteindre les normes de lecture provinciales. Il n’y avait aucune mention de cette crise dans le discours du Trône, rien que des platitudes. »

« Pourquoi notre province ignore-t-elle les meilleurs modèles d’éducation au monde? Ce sont des modèles recommandés par son propre ministère de l’Éducation! Plutôt que de laisser Brian Gallant décider du programme scolaire de nos enfants, confions le contrôle de nos écoles aux directrices et directeurs, aux enseignantes et enseignants, et aux parents. Permettons à nos enfants de travailler selon leur capacité, d’être encouragés à réussir grâce à des enseignantes et enseignants qui savent ce qui inspire chaque élève à apprendre. »

« Au sujet des emplois, le gouvernement prétend qu’il en a créés, mais en réalité, tout ce qu’il a fait était de dépenser l’impôt des contribuables en le donnant aux entreprises privées. Ce n’est pas ça la création d’emplois – c’est de l’escroquerie financée par les contribuables du Nouveau-Brunswick. Le financement des entreprises parasites ne crée pas de vrais emplois pour les Néo-Brunswickois. Cette politique poursuivie par le gouvernement a pour seul effet de donner de l’argent aux entreprises », a dit M. Cardy.

« En septembre, le gouvernement Gallant a promis une nouvelle loi sur les municipalités. Où est-elle? Nous avons le devoir de transférer le pouvoir du premier ministre et de ses amis vers les communautés, où il a sa place. »

M. Cardy a terminé ses remarques en disant : « Le gouvernement Gallant ne cesse d’augmenter les impôts, a mis en œuvre les plus grandes compressions budgétaires en éducation depuis 20 ans, et semble préférer ergoter sur l’immersion en français plutôt que de s’assurer que les enfants anglophones et francophones savent lire. Le Nouveau-Brunswick mérite mieux. »

Le premier ministre Gallant se fait silencieux quand vient le temps de défendre les intérêts du Nouveau-Brunswick dans le dossier Énergie Est, dit Cardy

FREDERICTON – Le chef du NPD exhorte le premier ministre Gallant de s’associer à la première ministre albertaine Rachel Notley afin de défendre les intérêts du Nouveau-Brunswick dans les négociations sur la taxe du carbone avec le gouvernement fédéral.

« Deux gouvernements libéraux de l’Atlantique ont quitté la réunion avec le gouvernement fédéral à cause de son ultimatum sur la taxe du carbone. Le premier ministre Gallant s’est fait discret, » dit Cardy. « Lorsque la première ministre albertaine a dit au premier ministre Trudeau que l’Alberta accepterait le prix du carbone fixé par le fédéral à condition que le gouvernement fédéral fasse avancer le projet d’oléoduc, le premier ministre Gallant est resté silencieux. Est-ce que le premier ministre Gallant défend les intérêts du Nouveau-Bruswick ou ceux de M. Trudeau ? »

« La négligence du premier ministre Gallant vis à vis le Nouveau-Brunswick peut s’expliquer de deux façons, » dit Cardy. « Ou bien son gouvernement a décidé de briser sa promesse électorale favorable au projet d’oléoduc Énergie Est ou le premier ministre Gallant n’a pas le courage de se tenir debout devant le gouvernement fédéral. »

Cardy termine en disant : « Si ce gouvernement est vraiment déterminé à faire progresser le Nouveau-Brunswick, le premier ministre Gallant se tiendra debout avec la première ministre Notley et exigera des avancés sur le développement de l’oléoduc. Il est temps que Gallant se lève et cesse de se faire manipuler par les libéraux fédéraux. »

Page 212345...1020...Last »