Nouvelles

Davantage de cadeaux et moins de personnel enseignant ? Boudreau rate totalement la cible, dit Cardy

FREDERICTON – Le chef du NPDNB Dominic Cardy dit que le gouvernement libéral a raté une occasion de renverser la vapeur pour le Nouveau-Brunswick avec l’annonce de la révision des dépenses gouvernementales d’aujourd’hui.

« Rien n’est prévu pour mettre fin aux millions de dollars de subventions corporatives qui ne fonctionnent pas, » dit Cardy. « Précisément aujourd’hui comme le centre d’appels Minacs de Bathurst ferme ses portes et que Minacs prévient que la fermeture de celui de Fredericton suivra. » Minacs a reçu 1,5 million de dollars du gouvernement provincial en 2011.

« Le gouvernement a déjà éliminé 300 postes d’enseignants et des millions en ressources en éducation. Maintenant il veut moins de personnel enseignant et des classes plus grosses, » dit Cardy. « Brian Gallant, Victor Boudreau et Serge Rousselle doivent laisser au personnel enseignant, aux parents et aux directions d’écoles le soin de gérer le système scolaire – ils devraient eux-même retourner à l’école. »

« L’annonce faite aujourd’hui est une occasion ratée. Ça n’a rien d’une réforme sérieuse. Pas un mot sur les choix difficiles en ce qui a trait aux dépenses en santé. Seulement des compressions dans les programmes dont nous avons besoin tout en faisant fi du gaspillage auxquels les libéraux tiennent. Il s’agit d’un plan qui hausse les taxes, qui baisse les services et élimine les investissements potentiels, » dit Cardy. « Le NPD a déjà proposé des centaines de millions de dollars en réductions de dépenses. Les libéraux ont démontré qu’ils ne sont pas prêts à écouter et incapable de diriger. »

Le NPD offrira une réaction détaillée à l’annonce gouvernementale la semaine prochaine.

Réponse du NPD à la commissaire aux langues officielles

FREDERICTON – Le chef du NPD du Nouveau-Brunswick Dominic Cardy a réagi à la conférence de presse tenu aujourd’hui par la commissaire aux langues officielles Katherine d’Entremont en ce qui a trait à l’enquête en cours entourant les services linguistiques offerts à un bureau gouvernemental.

Cardy exprime des inquiétudes à l’effet que d’Entremont continue de faire fi de ce qui est réellement au cœur de la controverse, soit que personne ne devrait être à la fois témoin et enquêteur d’une plainte qu’elle a elle-même formulée. « Vous ne pouvez pas être la juge et le jury, » dit Cardy. « Madame D’Entremont devrait demander à quelqu’un de son bureau ou une personne apte d’un autre bureau de mener l’enquête sur la plainte qu’elle a déposée. »

Cardy poursuit en exprimant des préoccupations quant à l’absence de protection pour l’employé en question. « Un des éléments clés de notre système juridique est la présomption d’innocence jusqu’à preuve du contraire. La commissaire ne devrait pas punir avant que tous les faits du dossier soient connus, » dit Cardy. « Je reconnais que l’employeur est le responsable dans cette affaire et il doit prendre des mesure pour protéger ses employés. »

Le NPD s’oppose à la taxe sur les voitures d’occasion

FREDERICTON – Le chef du NPD du Nouveau-Brunswick Dominic Cardy s’oppose aux modifications fiscales proposées pour les voitures d’occasion. Ces changements feraient en sorte que la TVH à payer serait déterminée selon le plus élevé du prix de vente ou du prix déterminé par l’industrie. Présentement la taxe est en fonction de la valeur estimée du véhicule d’occasion. Cardy dit qu’il s’agit là d’une hausse de taxe déguisée, par un gouvernement libéral qui tente d’équilibrer son budget aux frais des consommateurs.

« C’est facile pour des ministre qui conduisent des autos subventionnés par les contribuables d’oublier le fardeau financier qu’ils imposent aux gens avec leurs règlementations injustes, » dit Cardy. « Au lieu d’équilibrer son budget en éliminant 300 millions de dollars en subventions corporatives, le gouvernement Gallant fait des économies de bouts de chandelle sur le dos des contribuables. Une augmentation des coûts de l’immatriculation automobile, une augmentation de la taxe sur l’essence et maintenant ceci – les libéraux frappent les travailleurs du Nouveau-Brunswick avec encore plus d’augmentations de taxes. »

Cardy dit que ces propositions sont une intrusion malvenue de la part du gouvernement dans des relations d’affaires privées. « La règlementation proposée spécifie qu’aucun véhicule ne peut être évalué à moins de 1 000 $ aux fins d’impôt. Ils disent qu’il vous est impossible d’obtenir une évaluation pour déterminer la valeur d’un véhicule. Ce n’est pas la façon dont le marché fonctionne. Cette proposition est une manière détournée de taxer davantage, ce qui aura pour effet de favoriser la vente au noir. »

« Le premier ministre Gallant doit se pencher sur les sources de gaspillage qui en valent la peine, comme les millions de dollars qui sont distribués à un projet de construction navale voué à l’échec, et cesser de s’en prendre aux Néo-Brunswickois, » dit Cardy.

DÉCLARATION DU NPD DU NOUVEAU-BRUNSWICK EN CE QUI A TRAIT AUX RAPPORTS MÉDIATIQUES AU SUJET DE LA COMMISSSAIRE AUX LANGUES OFFICIELLES

FREDERICTON – Le Nouveau Parti démocratique du Nouveau-Brunswick réclame que des actions immédiates soient prises sur deux fronts en ce qui a trait aux détails récents entourant le cas de la Commissaire aux langues officielles et un employé contractuel du ministère des Transports et des Infrastructures.

Les employés ne devraient pas être punis avant que l’enquête sur la supposée violation soit complétée et, dans le cas qui nous intéresse, on devrait tenir compte du fait que l’employé s’acquittait d’une tâche qui lui avait été assignée.

« En attendant que les détails entourant ce cas soient examinés, l’employé en question devrait être réintégré, » dit le président du NPD du Nouveau-Brunswick Charles Doucet.

La Commissaire ne devrait pas participer à l’enquête de sa propre plainte. « Nous nous attendons à un certain standard de professionnalisme et d’éthique de la part des hauts fonctionnaires de l’Assemblée législative. Ils devraient se récuser de l’enquête qu’ils ont eux-mêmes initiée et laisser une tierces personnes s’en charger afin d’assurer une impartialité, » dit Doucet.

LAISSONS TOMBER L’IDÉE D’UN SENTIER DE MOTONEIGE AU MONT CARLETON DIT CARDY

FREDERICTON – Le chef du NPD Dominic Cardy s’oppose à l’approbation par le ministre du Tourisme Bill Fraser de la construction d’un sentier de motoneige au Mont Carleton, en affirmant que ce projet ne respecte pas les objectifs de zone de nature sauvage du parc.

« Le parc provincial Mont-Carleton est le seul parc à l’état naturel de la province et pour cette raison, il attire grand nombre de touristes, » dit Cardy. « Permettre aux motoneiges et par extension, aux véhicules tout terrain durant l’été de gravir la montagne, irait à l’encontre de l’attrait naturel de la montagne. Il y a plusieurs autres options acceptables pour le développement de sentiers de motoneige dans la province et même à proximité du parc. Ce secteur spécifique devrait demeurer à l’état sauvage. »

Cardy ajoute qu’il y a de nombreuses interrogations quant au processus d’approbation d’un tel plan.

« Nous avons rencontré certaines personnes préoccupées par ce plan et ils nous ont fait part de leurs interrogations à savoir si les appels de soumissions pour effectuer les travaux ont été correctement émis, si les procédures de consultations publiques ont été menées et si divers règlements autorisant les travaux ont été respectés, » dit Cardy.

Cardy a aussi ajouté que l’argument qui soutient que le sentier ne pose pas problème puisque les motoneigistes utilisent déjà les sentiers pédestres autour du Mont Carleton transmet le mauvais message. « Les gens ne peuvent pas croire qu’ils peuvent obtenir ce qu’ils veulent en autant qu’ils persistent à enfreindre la loi jusqu’à ce que le gouvernement cède à leur mauvais comportement. Il y a suffisamment de mauvais comportements au sein du gouvernement Gallant sans que cela ne se répande parmi la population en général. »

Page 10« First...89101112...2030...Last »