Nouvelles

Quand vient le temps de prendre davantage d’argent des contribuables, libéraux et conservateurs jouent la même vieille politique, dit Cardy

FREDERICTON – Le chef néo-démocrate Dominic Cardy dit que les libéraux, comme les conservateurs, c’est du pareil au même quand vient le temps de prendre davantage d’argent des gens du Nouveau-Brunswick.

« Lorsque les conservateurs ont augmenté les frais en 2014, Brian Gallant a qualifié leur geste de trahison de la confiance du public, » dit Cardy. « Maintenant qu’il forme le gouvernement, M. Gallant ne se fait plus de scrupule à hausser les frais même s’il s’agit d’un montant additionnel de 8,2 millions de dollars. »

« Pour ce qui est des conservateurs, dit Cardy, il n’est pas surprenant, maintenant qu’ils forment l’Opposition, de les voir condamner les libéraux qui font la même chose qu’eux lorsqu’ils étaient au pouvoir. »

« Les gens du Nouveau-Brunswick en ont assez des deux vieux partis qui disent une chose à l’opposition et son contraire lorsqu’ils forment le gouvernement, » dit Cardy.

« En plus de toutes les augmentations de frais, plusieurs Néo-Brunswickois doivent parcourir de plus grandes distances pour accéder à un bureau de Service Nouveau-Brunswick en raison des compressions libérales, » dit Cardy.

« Le NPD croit que la malhonnêteté en politique est l’un des enjeux qui affligent le plus le Nouveau-Brunswick, » dit Cardy. « Notre parti a toujours été honnête avec les gens du Nouveau-Brunswick et compte bien le demeurer. »

« Parce que le Nouveau-Brunswick mérite mieux. »

Abolition de la formation linguistique au CCNB de Miramichi un pas dans la mauvaise direction, dit Cardy

FREDERICTON – Le chef du NPDNB demande au gouvernement provincial d’assurer que les cours de formation en langue seconde, continuent d’être offerts au Collège communautaire du Nouveau-Brunswick, campus de Miramichi qui vient d’annoncer l’élimination de ces cours à cause du déclin des inscriptions.

« Pour une province bilingue, fournir de la formation en langue seconde est une responsabilité fondamentale du gouvernement, » dit Cardy. « Si le gouvernement exige que certains postes nécessitent la capacité de parler et de travailler en anglais et en français, il est raisonnable que ce même gouvernement fournisse des possibilités de formation adéquate pour que tous puissent apprendre les deux langues officielles. »

Dominic Cardy a ajouté que de fournir plus de possibilités pour les Anglophones du Nouveau-Brunswick d’apprendre le français, contribuerait à l’amélioration de l’harmonie linguistique dans la province. « Fournir une accessibilité universelle de formation en langue seconde contribuerait à donner aux Anglophones le sentiment de participer pleinement à notre projet de bilinguisme officiel, » dit Cardy.

Cardy s’engage également à ce que l’accessibilité à une formation universelle en langue seconde fasse partie intégrante d’un plan néo-démocrate qui met l’accent sur l’acquisition de compétences et de formation permanente. « La langue est simplement une des compétences en milieu de travail qui doit être accessible aux gens sans que cela ne leur ajoute de fardeau financier. » dit Cardy.

« Le NPD considère que les compétences linguistiques sont essentielles à l’amélioration des possibilités d’emplois des individus et pour rendre notre province plus attrayante auprès des investisseurs. » dit Cardy. « Au lieu the gaspiller de l’argent en subventions corporatives et pour des arénas, notre gouvernement devrait avoir comme but d’investir une modeste somme afin d’offrir des possibilités aux gens du Nouveau-Brunswick. »

Premier ministre Gallant : Vous voulez éviter une crise gouvernemental pour 1 600 $ ? Il suffit de procéder par voie d’enchères inversées pour tous les contrats, dit le NPD

FREDERICTON – La dernière crise créée par le gouvernement libéral à la signature, puis l’annulation d’un contrat de 500 000 $ pour construire des chasse-neige démontre le besoin réel de changement dans la manière dont notre gouvernement attribue les contrats. Les enchères inversées offrent aux contribuables et aux compagnies du Nouveau-Brunswick une meilleure protection.

Le chef du Nouveau Parti démocratique du Nouveau-Brunswick Dominic Cardy dit : « Les enchères inversées sont simple : il s’agit de rendre tous les soumissions disponibles en ligne. Les compagnies pourraient alors changer leur offre n’importe quand avant la fermeture de la compétition, assurant ainsi que les gens du Nouveau-Brunswick obtiennent le maximum pour chaque dollar dépensé par notre gouvernement. Le processus par voie d’enchères devrait être entièrement transparent et accessible, permettant aux compagnies de voir les autres soumissions pour ainsi modifier leur offre en temps réel si elles le désirent afin d’atteindre une équilibre entre la compétitivité et l’équité. Ce processus est utilisé dans divers états américains et villes et est la meilleure pratique qui soit, celle que nous devrions adoptée ici. »

Cardy ajoute : « Si Craig Manufacturing avait vu que sa soumission était 1 600 $ de plus que celle de la compagnie du Québec qui s’est vu attribuer le contrat, alors Craig aurait pu ajuster son prix. Il aurait pu souligner le fait que certains coûts reliés au fait que la compagnie était du Québec faisaient en sorte que leur soumission était en fait la plus basse. »

Cardy dit : « Ça n’a aucun sens qu’une compagnie locale comme Craig puisse perdre un gros contrat pour une différence de 1 600 $ alors qu’une compagnie d’une province voisine puisse recevoir des millions de dollars en subventions gouvernementales. Nous devons rendre le processus plus équitable pour que ce soit juste pour les compagnies du Nouveau-Brunswick et pour les contribuables. Il est temps de mettre fin aux subventions aux entreprises et de changer notre manière de faire des affaires. Investissons dans les enchères inversées afin d’épargner de l’argent.

Parce que le Nouveau-Brunswick mérite mieux. »

Les enseignants avant les arénas, dit Cardy

FREDERICTON – Le chef du NPD du Nouveau-Brunswick Dominic Cardy s’oppose à la décision du gouvernement libéral de donner 21 millions de dollars pour la construction d’une aréna à Moncton si l’argent provient de l’élimination de postes en enseignement et des compressions pour les garderies.

« Brian Gallant parle de décisions et de choix difficiles, » dit Cardy. « Il semble bien que d’éliminer 300 postes en enseignement et ensuite jeter 20 millions de dollars pour une aréna est une décision facile pour M. Gallant. »

« Les libéraux doivent se ressaisir, prendre la bonne décision en mettant de l’ordre dans leurs priorités, » dit Cardy. « Le sondage de CRA parue aujourd’hui indique que 79 % des gens du Nouveau-Brunswick se disent contre les compressions faites en éducation. Nous voulons que des investissements dans le système d’éducation aient priorité sur une nouvelle maison pour une équipe de hockey qui appartient à une compagnie privée. »

« Le choix est simple, » dit Cardy. « Les libéraux choisissent de négliger les enfants et les familles tout en favorisant ceux qui sont déjà bien nantis. Un gouvernement néo-démocrate aurait des priorités très différentes : nous cesserons toute subvention aux compagnies privées et investirons en éducation. À l’opposition, M. Gallant a fait des promesses auxquelles il a renoncées en tant que premier ministre. Lorsque le budget sera équilibré et que notre système d’éducation sera de calibre mondial, alors nous pourrons parler d’arénas. Un gouvernement doit faire des choix. Le premier ministre Gallant fait de mauvais choix. »

« Le Nouveau-Brunswick mérite mieux. »

Les pertes d’emplois démontrent la défaillance du plan économique axé sur les subventions aux entreprises de Gallant dit Cardy

FREDERICTON – Le chef du NPD, Dominic Cardy demande que la stratégie de développement économique du Nouveau-Brunswick soit complètement repensée à la lumière des données récentes sur l’emploi qui démontrent une perte de 5 300 emplois à temps plein au mois de mai. Il s’agissait de la perte la plus imposante en un mois depuis le mois de mars 2009 durant la crise économique mondiale.

« Ces données face à l’emploi ne devraient pas nous surprendre, » dit Cardy. « La culture dépassée des gouvernements libéraux et conservateurs qui consiste à acheter des emplois et à choisir les gagnants et les perdants dans le secteur privé tout en sous-investissant en éducation et en santé en est la cause. »

« La meilleurs façon pour le gouvernement de créer des emplois est de libérer le potentiel des gens du Nouveau-Brunswick, fournir de l’éducation, de la formation professionnelle et d’autres occasions d’apprentissage continu tout en entretenant un climat qui encourage les entrepreneurs et en fournissant des programmes sociaux de qualité, » dit Cardy. « Au lieu, le gouvernement libéral réduit le nombres d’enseignants et fait des compressions en santé tout en distribuant plus de 300 millions de dollars par année en subventions aux entreprises, » dit Cardy.

Cardy souligne que le plan de création d’emploi du NPD investirait dans les enseignants et en éducation, éliminerait la taxe pour les petites entreprises et introduirait un Crédit d’impôt à la création d’emploi, mesures qui ont connu du succès ailleurs.

« Si sabrer dans la santé et l’éducation et distribuer l’argent des contribuables à des entreprises proches du gouvernement était la voie du succès économique, le Nouveau-Brunswick serait l’endroit le plus riche sur la planète, » dit Cardy. « Ce n’est évidemment pas le cas. »

« Le NPD propose un gouvernement qui croit dans le potentiel et l’habileté des gens du Nouveau-Brunswick à créer et attirer des emplois. »

Page 10« First...89101112...20...Last »